MENU
Blog mariage

mais pas que !

Suivez-moi !

Youpi ! c’est le retour des « Histoire de », et aujourd’hui je suis très contente de vous présenter Menthe Sauvage, une fleuriste avec beaucoup de talent. J’ai eu le plaisir de découvrir ses créations lors de la Kids.etc et j’ai été vraiment séduite. Je suis très contente que nous ayons pu nous retrouver autour de mes petites questions pour en savoir un peu sur elle et sa manière de travailler, créer et magnifier les mariages par ses créations.

Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé ici, mais j’adore les fleurs. Si je pouvais, je me ferais livrer un bouquet toutes les semaines : cela me rend heureuse d’avoir un beau bouquet dans ma maison. C’est un poste important dans un mariage pour moi, car il donne vraiment une âme à votre décoration : le choix des couleurs, des odeurs et des compositions peuvent vraiment sublimer votre scénographie.

Vous pouvez fermer les yeux avec Mélanie : elle saura vraiment trouver ce dont vous avez besoin, elle travaille avec son cœur et avec son âme et cela se ressent vraiment dans ses créations. Elle saura trouver ce qu’il vous faut et la direction à prendre pour que vos compositions vous ressemble pour votre mariage. Mais j’en ai déjà trop dit : je vous laisse avec ses réponses !

Quel est ton parcours ?

Mon premier coup de foudre fut la couture, puis avec le temps je l’ai associée à mon second amour, la lingerie. Un brevet de technicien au lycée puis un diplôme de styliste-modéliste en lingerie en poche, j’ai eu la chance de travailler à la conception de très belles collections mais la mode demande des valeurs qui n’étaient pas entièrement les miennes, et j’avais la sensation de ne pas être « complète ». J’ai lâché la création pour faire mes armes dans la vente. C’était vraiment une expérience assez folle car j’y ai gagné en assurance et j’ai adoré comprendre les techniques de managements et de com des grandes entreprises !
Ce qui me plaisait c’était d’enchainer les missions, les CDD. De rencontrer toujours plus de nouvelles têtes, de ne jamais avoir les mêmes horaires. Mais ça me manquait de « créer avec mes mains ». Cette période m’a vraiment permis de comprendre que peut importe la voie que je prendrai, ce serait celle d’un métier manuel, où les horaires me surprendraient.

Comment as-tu décidé de devenir fleuriste

Le hasard de la vie !! Un 24 Décembre à 19h, j’avais besoin d’acheter en catastrophe des fleurs pour les femmes de ma famille.
Ma grand-mère me parle d’une fleuriste non loin de chez moi, susceptible d’être encore ouverte à cette heure-là. J’avais une vision des boutiques de fleurs qui ne m’avait jamais séduite, trop classique, trop répétitif. Sa boutique était en effet ouverte, je me précipite dedans : C’était magnifique !!! Des fleurs aux couleurs que je ne soupçonnais même pas, une déco que je voulais transférer chez moi dans son intégralité. Je lui demande 2 petits bouquets, et je la regarde faire avec énormément d’émotions tellement son bouquet était parfait.
Je quitte sa boutique pour fêter Noël en famille, et à table cette fleuriste fait parler d’elle (il semblerait que j’étais la seule à ne pas la connaître !!). Les fêtes se passent et je ne sais toujours pas quoi envisager pour m’épanouir professionnellement. Je repense à cette rencontre et me décide à retourner la voir pour discuter de son parcours et de son métier.

Le plus dingue c’est qu’en l’écoutant me parler de ses horaires de folie et du froid constant dans lequel elle travaille, elle avait le sourire. En lui évoquant ma difficulté de pouvoir envisager des horaires de boutique, elle me parle de l’événementiel, du mariage, de ses horaires décalés, et de l’intensité du travail. Cela me séduit !!! Je ressors de la en cherchant plus d’infos sur internet qui me conforte dans mon idée. Par chance, je trouve une petite formation de 2 semaines de décoration florale où j’apprends les bases.
Mais pas suffisant à mes yeux pour me lancer et proposer un travail de qualité. Il fallait que je me forme plus. Je trouve une formation qui me propose de passer un CAP fleuriste en 6 mois au lieu de 2 ans. Et la je commence à moyennement rigoler… 35h assise à retenir par cœur des noms en latin, devoir re-vivre comme une étudiante tout en ayant un loyer à payer…

Ce fut beaucoup de doutes et de remises en question. À me demander si c’était le bon choix. Dans le cursus, 3 stages étaient à faire. Ce qui m’a permis de connaître 3 environnements différents, et le seul dans lequel je me suis vraiment éclatée, c’était chez Marie, ma wonderfleuriste.

Elle-même au final ne fonctionne pas vraiment en « horaire boutique » contrairement aux 2 autres. J’ai vécu les fêtes de Noël dans sa boutique avec une telle intensité, son sourire était contagieux et la fatigue secondaire. 1 an que le destin l’avait mise sur ma route, je n’ai pas pu m’empêcher de la remercier pour ça, et elle me l’a rendu en ne me faisant pas regretter une seule seconde le début de cette nouvelle vie.
Qu’est qui te plait le plus dans ton métier, tes motivations du quotidien ?
Que la vue des fleurs à 4h du matin me fasse oublier la fatigue ! C’est dans ces moments-là que je me rend compte que je suis « accro ». Il me permet aussi de « créer » plus que je ne pouvais le faire dans la lingerie.
Imaginer des scènes, des ambiances, des combinaisons de couleurs qui permettent de retranscrire une sensation, un sentiment. J’ai l’impression de parler à travers mes fleurs, de communiquer quelque chose et de me sentir enfin « complète »
Pourquoi la décoration florale des mariages ?
J’ai enfin une bonne excuse pour faire les brocantes !! 😉 Plus sérieusement, j’adore ce que l’on peut envisager de créer pour un mariage. Les fleurs sont éphémères, et créer des bouquets à l’occasion d’une journée intense en émotions leur donne encore plus de sens et de beauté.
Pourquoi Menthe Sauvage ?
J’adore cette idée de « sauvagerie », j’imagine quelque chose d’indomptable que personne ne peut maîtriser. J’ai toujours été à contre-courant des choses : je ne suis pas celle qui suit la foule et qui me conforme à des stéréotypes — ça m’ennuie. Et la menthe est une odeur dont je ne me lasse pas, c’est universel. Et c’est étonnant de voir comment elle retrouve sa place même si on s’acharne a vouloir la couper.
C’est une petite battante, un leitmotiv !
Quelle est ta manière de travailler quand une future mariée te contacte pour un mariage ?
Lorsque une future mariée me contacte, j’aime ces premiers échanges timides. Je découvre l’histoire de leur couple au fur et à mesure que le choix des fleurs se met en place. Elle m’apporte ses envies, ses idées et nous élaborons ensemble une ambiance florale qui ressemble à son couple.
Les images d’inspiration aident réellement à nous comprendre, Les mots parfois ne suffisent pas pour être certain que l’on part dans la bonne direction.
J’aime quand les couples me surprennent par une touche personnelle. Dénicher des boites à café vintage à fleurir car ils en raffolent tous les deux. Travailler les hortensias du jardin d’un membre de leur famille qui souhaite contribuer à sa façon au mariage, ou bien utiliser les bocaux de la grand-mère d’une de mes mariés comme vase …
C’est touchant et unique… j’adore ça !
Peux tu me dire si tu as une ou plusieurs fleurs que tu préfères et ce que tu aimes chez elles ?
Les œillets me séduisent malgré cette réputation qui ne les quittent pas. Mais à mes yeux ils me rappellent les dentelles que je manipulais dans la lingerie. Ils sont délicats, et leurs couleurs sont tellement variées.
Il y a également les anémones en hiver, car elles possèdent une belle fragilité. Mais encore les hortensias en automne, qui ont une palette de couleurs incroyable. J’adore la délicatesse des graminées et des fleurettes que l’on ne trouve que chez les petits producteurs. C’est un petit bout de jardin que j’apporte dans les bouquets.

Et les dahlias, qui pour certains, ont des couleurs tellement vives et des pastels tellement doux. Mais la liste est tellement plus longue …

Un projet ou une collaboration pour l’avenir ?

J’ai eu la chance de faire de belles rencontres depuis le début de cette aventure. Elles m’ont permis de travailler sur de superbes projets et de m’inspirer d’univers tellement variés. J’ai besoin d’envisager une multitude de choses à faire pour avancer et m’épanouir !! Alors oui, il y a déjà et il y aura des choses en préparation mais toute la beauté réside dans la surprise et le hasard de la vie 😉

Crédits :

La Paire de Cerise  // Hé! Capture // Yes I Do Photographer

Commentaires
Ajouter votre commentaire

SUIVEZ-MOI

LE SHOP

shop2

PARTENAIRES

cotton bird

CARNET D’ADRESSES

CARNET D’ADRESSES

36 15 MY LIFE MON INSTAGRAM

FERMER