MENU
Blog mariage

mais pas que !

Suivez-moi !

Ce sujet de la propreté trucs et astuces, il m’a été demandé sur Instagram par plusieurs mamans ! Alors déjà propreté je n’aime pas ce mot… comme si nos enfants étaient sales de faire pipi dans la couche. C’est une étape de la vie des enfants et je pourrais vous en parler en long, en large et en travers : le chemin a été long et difficile ici avec mon petit chat. Il me réserve encore des surprises aujourd’hui, car j’ai deux spécimens complètements différents : mon fils qui va avoir 5 ans à la fin de l’été et ma fille qui a 19 mois.

Je voudrais dire à tous les parents stressés à l’idée que leur enfant rentre à l’école propre en septembre, ou si leur enfant a 18 mois et que tout le monde leur a dit maintenant il faut penser à le mettre sur le pot etc : RESPIREZ ! On essaye tous de faire ce qu’on peut, mais finalement c’est l’enfant qui décidera de ce qu’il veut faire ou pas, et je crois que même si c’est effrayant nous parents il faut savoir lâcher prise. Croyez-en mon expérience… j’avais écris un article qui traitait en partie de ce sujet sur la première année de maternelle de notre fils qui a été bien chaotique…  Je me demande encore aujourd’hui si j’ai loupé quelque chose ou si j’ai juste été (et la société, l’école etc.) impatiente car il n’était tout simplement pas prêt ! Je ne le saurai jamais vraiment mais en tout cas j’ai appris avec tout ça plusieurs petits trucs et astuces qui j’espère pourront vous aider dans votre cheminement sur le sujet avec votre enfant !

1ère chose qui me semble la plus importante  : Ne vous mettez pas la pression et ne la mettez pas à votre enfant ! Rien ne presse, on a le temps ! Je sais que la société et l’école nous donnent un ultimatum mais malheureusement, si ça marche pour certains, ce n’est pas le cas pour d’autres et ce n’est pas un drame ! Essayez d’observer votre enfant et son cheminement sur le sujet. Est-ce qu’il manifeste de l’interêt quand vous allez aux toilettes, il a l’air gêné quand sa couche est trop pleine, il montre la culotte de maman ou slip/caleçon/boxer du papa comme si vous aviez quelque chose de différent de lui  ?

C’est déjà un bon début, alors oui il y a des enfants chez qui ça peut arriver très tôt : ma fille, par exemple, a envie de mettre des petites culottes, elle se met sans arrêt sur le pot depuis qu’elle a 13 mois, elle ne fait pas encore pipi ou caca dedans sauf cas rare mais elle à bien compris que c’est là que ça se passait. Mon fils, lui, n’y a jamais marqué aucun intérêt : pire même il jetait le pot l’air de dire je ne veux pas en entendre parler ! J’aurai peut-être déjà du voir le truc arriver ….

 

En deuxième : les livres, vous pouvez aussi commencer à parler du sujet grâce à des livres. Si votre enfant ne s’y intéresse pas encore vraiment, ça peut-être lui donner matière à réfléchir ! Là aussi, ne le brusquez, pas laisser le venir, y réfléchir. Si il y a bien une chose que j’ai du apprendre pour la propreté c’est la patience…

Voici un petit éventail des livres testés et approuvés sur le sujet de la propreté !

Un des plus ludiques et rigolos c’est celui ci : Qu’y a-t-il dans ta couche ?, c’est un de ceux qui a le mieux fonctionné avec mon fils et plusieurs autres enfants que je connais. Il est amusant, et il y a des choses à soulever pour voir ce qu’il y a dans la couche des animaux.

Ensuite pour l’introduction à l’objet pot en lui même il y a ce livre : P’tit Loup va sur le pot. Je le trouve très bien car il ne parle pas vraiment de cette fameuse « propreté », mais plutôt du pot en lui même à quoi ça sert et comment on l’utilise. Si vous avez un petit chat récalcitrant au sujet, il y a ce livre très cool de Stéphanie Black que vous devez sûrement connaître via d’autres ouvrages avec ce petit lapin bien connu : Non, pas le pot ! Il est super, car il est plein d’humour et dédramatise le sujet c’est vraiment un petit bonbon !

Si le sujet propreté du jour est enclenché, il y a la jolie histoire de Gros Pipi un petit pingouin qui demande à ses parents pour aller faire pipi la nuit et qui finalement arrive par faire son pipi tout seul sans réveiller son papa et sa maman.

Et pour ceux qui ont encore des accidents à l’école, je vous conseille le livre Vite Milo, aux toilettes ! c’est un petit garçon qui a tellement envie de montrer son objet préféré à la classe qu’il en oublie d’aller aux toilettes car il est concentré sur ce passage devant les autres et évidement quand vient son tour pouf accident ! Mais les élèves et la maîtresse lui disent tous que ce n’est pas grave et les copains eux aussi ont des petits accidents parfois ! La aussi l’idée c’est de dédramatiser l’accident à l’école, ça peut arriver et au début surtout en petite section, c’est très fréquent et rien de grave … 

 

Troisième point : le matériel  ! Alors il existe beaucoup de choses différentes pour les petits pots de nos enfants, à commencer par le pot : il y a en a tous les prix du plus basique ici au plus perfectionné qui ressemble à des vraies toilettes de grands comme celui-ci ! N’hésitez pas laisser votre enfant le personnaliser lui mettre en autocollant ou à la prendre à l’effigie d’un personnage qui aime bien. Cela peut paraître idiot mais il se sentira plus en confiance et il aura sûrement envie d’y aller plus souvent.

Vous pouvez opter aussi pour un réducteur directement sur les toilettes, un modèle simple comme celui-ci ou avec marches pour que l’enfant soit autonome. À la maison, nous avons un pot et le réducteur avec les marches qui fonctionne très bien pour rendre l’enfant autonome.

N’hésitez pas aussi à proposer des livres ou un petit jouet à votre enfants pendant les moments où il reste un peu sur les toilettes la aussi ça peut lui permettre si ça n’arrive pas tout de suite d’associer ce temps à un temps ludique et de jeu. Certains aiment, d’autres non : à voir en fonction de vos enfants, encore une fois.

Quatrième point  : Les récompenses, achetez une grande feuille A3 et choisissez des gommettes d’un personnage qu’il aime bien accrochez la dans vos toilettes sur le mur. Quand votre enfant fait un pipi ou caca dans le pot ou toilette ! Hop vous lui dites qu’il a le droit de coller une gommette ! Il va sans doute se prêter au jeu et avoir envie d’y aller plus souvent pour coller ses gommettes ! Vous pouvez aussi installer un tableau dans la maison avec les journées soleil ou les journées pluie : chaque jour votre enfant dessine un soleil ou la pluie pour indiquer comment s’est déroulé sa journée. Au bout de 5 journées soleil, hop ! une petite récompense que vous choisissez en fonction de ses goûts ! L’idée c’est de l’encourager dans ses efforts et dans les étapes qu’il franchit pas à pas. Vous êtes fier de lui et vous lui dites évidement avec des encouragements verbaux mais aussi des petites récompenses ludiques qui vont favoriser son estime de soi.

Cinquième point : Les différentes techniques, il y  a plusieurs écoles sur le sujet, profitez de l’été pour mettre votre enfant cul nu et qu’il soit obligé d’aller sur le pot, mettre les couches dans le pot après chaque change pour signifier que c’est là que vont le pipi et le caca, mettre des couches culottes qui sont faciles à mettre et à retirer, mettre une culotte ou un slip pour sentir la sensation d’être mouillé, il en existe aussi absorbante pour ne pas inonder toute la maison… Là encore, essayez de voir ce qui convient le mieux à votre enfant, parlez-en avec lui et avisez en fonction.

Sixième point : Et la nuit ? Certains enfants font les deux en même temps, d’autres prennent plus de temps pour la nuit . Là encore, écoutez votre enfant, du jour au lendemain notre fils n’a plus voulu mettre de couche la nuit. Il a eu des accidents tous les jours pendant plusieurs semaines et j’avais un système avec des petites à-l’aise amovibles que je changeais. Et puis je l’ai réveillé avant de me coucher chaque jour pendant 2 semaines pour faire un pipi et comme ça, il avait des nuits au sec. Je n’ai jamais autant lavé de draps et puis un jour, sans prévenir, il n’y a plus rien eu : il y a eu les nuits complètes ! Récemment il s’est même levé tout seul dans la nuit pour faire pipi dans son pot que je laisse près de son lit car les toilettes sont un peu loin de sa chambre. On dit que la vessie d’un enfant est complètement mature à 5 ans alors si la nuit ne fonctionne pas tout de suite, ne vous inquiétez pas !

Septième et dernier point ouf : La patience sera votre alliée ! Alors c’est facile à dire comme ça, mais avec le recul, je pense que c’est vraiment la clé ! Alors oui, c’est contraignant de lavez X culottes/slip tous les jours, de changer les draps, mais si votre enfant vous voit le faire comme quelque chose de normal il ne dira pas qu’il fait mal ! Surtout, pensez que l’enfant doit avoir confiance : le réprimander, le punir parce que ça vous donne du travail en plus, lui dire qu’il pourrait faire plus attention peuvent à la longue créer des blocages et faire baisser son estime de soi très vite.

Il y a des enfants chez qui tout va marcher très naturellement et simplement, et d’autres pour lesquels le chemin sera plus long, et ce n’est vraiment pas grave : quand votre enfant sera prêt il y arrivera. En attendant, vous serez là pour l’encourager et le soutenir dans cette nouvelle acquisition vers une vie plus autonome ! Et si l’école vous embête, sachez qu’aucune loi n’autorise une école à ne pas scolariser votre enfant s’il n’est pas propre à 100% ! Parfois, en voyant les petits camarades faire, les nouvelles habitudes s’acquièrent les 2 première semaines d’école maternelle !

Je pense avoir fait le tour de la question : n’hésitez à me posez vos question en commentaire, j’y répondrais avec plaisir ! Si je le sujet école et livre vous intéresse je peux aussi vous faire un article sur des livres que je recommande pour la rentrée des classes n’hésitez pas à me dire en commentaire ici si vous dit !

 

Commentaires

Bonjour, je découvre votre blog, merci Hellocoton.
Effectivement ça ne sert a rien de mettre la pression. Ça viendra quand l’enfant se sentira prêt.
Pour ma part, mon objectif était que mon fils soit propre pour ses 3 ans. Ainsi à 2 ans, j’ai introduit le pot. Il trônait dans le salon, mon fils découvrait ce que c’était en le démontant (pot évolutif qui peut après être posé sur la cuvette des WC), s’y asseyant, jouant avec. La technique de le laisser cul nu la journée en été n’a pas fonctionné.
J’ai donc commencee avec le pipi du matin. Couche propre au réveil, direction les WC avec comme récompense, un autocollant à mettre sur sa carte de la semaine. Mais la journée, laisser la couche n’aidait pas. j’ai laissé passer quelques mois puis en mars, j’ai acheté une paire de culottes d’entrainement bien rembourrées. Manque de pot, leur simplicité ne plaisait pas à mon fils et il ne voulait pas les mettre. Alors j’en ai acheté avec des personnages qu’il aimait Mickey, Thomas le train, Anpanman (dessin-animé japonais) et ce fut le coup de foudre. Il a voulu les mettre et est devenu propre en quelques jours ! Ainsi à 2 ans et 8 mois il était propre la journée. Pour la nuit, je suis passé aux culotte l’été de ces 3 ans car depuis bébé, les couches de la nuit étaient toujours propres au réveil ce qui fait que ça nous a facilité les choses.

Merci beaucoup pour ton message ! oui il faut laisser le temps ça arrive quand ça arrive !

Merci pour ce post ! J’apprécie particulièrement ta sélection de livres pour en parler à l’enfant ! Et je te rejoins entièrement sur ton premier conseil : ne pas se mettre la pression, ni à son enfant 😉

Merci beaucoup pour ton si gentil commentaire <3 !

Merci pour cet article qui me sera sûrement bien utile dans quelques mois ! (mais pas trop vite hein, là on va bientôt fêter les 1 an de notre petite choupette !).

Merci beaucoup ! j’espère qu’il le sera quand ça sera le moment !

Merci beaucoup pour ces références de livres sur la propreté :). Je suis tout à fait d’accord avec toi, on ne devrait pas forcer l’enfant. Surtout qu’il existe encore à cet age une grande disparité entre les enfants nés en début et de fin d’année.

Malheureusement la réalité est qu’ils doivent se couler dans le moule car il n’existe pas de mode de garde alternatif. L’école peut très bien choisir de renvoyer l’enfant chez lui, ou tout simplement de ne pas le perdre à la catine ou au périscolaire. Et pour les parents qui travaillent c’est juste impossible. Les employeurs des parents sont assez réticents à l’idée de laisser prendre des congés en pleine période de rentrée (et en plus pour combien de temps ?).
Les assistantes maternelles sont hors de prix sans les aides de la CAF pour les moins de 3 ans et peu de gens peuvent se le permettre. Il arrive souvent en région parisienne que les gens soient isolés (pas de famille, pas de proches qui ne travaillent pas), donc pas de solution de garde.

Oui le confort des enfants ne devrait pas avoir de prix. Mais il faut tout de même dans la réalité sortir les fonds. On en arrive à des extrémités pas possibles. Un couple que j’ai croisé à la crèche a du laisser un enfant seul à la maison, parce que pas d’autres solutions. Le papa arrivait à passer le midi mais pour une demi heure. Oui c’est horrible, je suis tout à fait d’accord. Mais le fait qu’on exige que les enfants entrent dans un moule oblige à en arriver à ces extrémités qui sont TRES dangereuses pour l’enfant.

Je suis désolée mais je ne suis pas certaine de bien comprendre… Le couple dont vous parlez a laissé un enfant de 3 ans seul à leur domicile à cause d’un problème de propreté ? Sur une journée de travail l’enfant était seul sauf 30 min le midi ?

Oh oui ! je ne sais pas si tu as pu lire mon article que je cite dans l’article sur la première année de maternelle de notre fils, mais c’est exactement ce qui nous est arrivé ! Ceci dit, l’école n’a pas le droit de renvoyer ton enfant chez toi, c’est ce qu’on nous faire croire mais il faut se battre car c’est illégal.
Si un cas de ce genre arrive, il faut contacter l’inspection : nous, ça été miraculeux plus de reproches du jour au lendemain !

Merci pour cet article. Nous notre fils de 3 ans ne voulait pas retirer sa couche. Il a passé 3 jours chez Mamie et Papi et il était propre ! Parfois cela ne s’explique pas, mais on est bien heureux pour lui qu’il est trouvé son moment.

Oui parfois on ne sait pas pourquoi et tout d’un coup hop !

Ajouter votre commentaire

SUIVEZ-MOI

PARTENAIRES

coton bird

LE SHOP

CARNET D’ADRESSES

CARNET D’ADRESSES

INSTAGRAM

FERMER